Comment faire un stop motion

 

Ce week-end je me suis encore lancé dans un truc, mais je vous dis un truc !!  J’ai réalisé mon premier stop motion. Et j’y ai passé presque deux jours. Je me suis éclatée, puis arrachée les cheveux, puis éclatée encore, tout ça en boucle pendant un bon moment…

Alors voilà je partage avec vous la manière dont je m’y suis prise. C’est très facile dans le principe: faire bouger petit à petit des objets en prenant une série de photos à intervalle régulier, mais dès qu’on passe aux détails… ça devient plus complexe. J’ai du faire deux versions ce petit film, et encore je ne suis pas sûre d’être parfaitement satisfaite de cette dernière version.

—> D’abord parce que la lumière naturelle, si elle permet de donner à vos photos un relief et une atmosphère sans comparaison avec le flash ou des ampoules, cette lumière est très difficile à utiliser dans un stop motion. J’ai tout réalisé pendant un après midi très pluvieux et nuageux, mes fenêtres sont orientées plein Nord et pourtant ! ça n’a pas suffit à éviter cet espèce de scintillement (micro-contraste entre deux images éclairées différemment). J’ai passé des heures à essayer d’atténuer image par image sur imovie. A réessayer donc en lumière artificielle : les couleurs seront sans doute moins belles mais la luminosité plus homogène.

—> Ensuite parce que ça bouge tout le temps (aararrrrrrrrgh !!!!) : tout bouge sur le plateau et tout bouge autour du plateau. Sur le plateau, calez tous les objets avec de la pâte à fixe. Utilisez des repères hors champs (une règle par exemple, du scotch…) pour bien aligner les objets comme vous le souhaitez. Aidez-vous aussi de l’écran de votre appareil photo, regardez-le à chaque nouvelle photo pour rectifier la trajectoire des objets si nécessaire. Déplacez très précautionneusement les objets, avec des pinces à épiler, des baguettes si nécessaires. Ne laissez rien bouger car le moindre petit mouvement imprévu d’une image à l’autre  se voit ! Il est impossible de replacer un objet exactement à la même place dans la même position. Donc si par malheur quelque chose bouge, il faut en prendre votre parti et modifier votre scénario 🙂

Utilisez un pied (idéalement en haut d’une perche) et calez votre pied avec du scotch, calez votre table. Calez votre parquet, même, si nécessaire (pour moi le fait d’être en appui sur la jambe avant ou la jambe arrière créait une différence et faisait bouger le pied de l’appareil :-/ je me suis donc mise sur une planche). Pour éviter d’avoir à toucher l’appareil j’ai même acheté une télécommande mais, manque de bol,  je n’ai pas eu assez de batteries pour tout faire en une fois. Donc vous avez compris la suite,  j’ai du toucher l’appareil plusieurs fois pour changer la batterie et on voit encore quelques sauts. Damn. Mais la première fois, c’était pire, j’ai carrément décalé le plateau (ie la feuille de carton plume sur laquelle je travaillais) avec mon ventre et du coup tout était de traviole. Donc sauf à reprendre chaque image une à une et à la « redresser », c’était foutu…

—> Pour la netteté, pauvre de moi j’étais en mode automatique… Or sachez que par moment, quand il n’y aura plus assez d’objets sur la table ou quand les rubans se superposeront sur plusieurs niveaux, votre appareil pourrait bien être perdu et vous fournir une image floue ! Donc bien penser à faire la netteté en manuel.

—> Pour le montage, j’ai utilisé Imovie, mais il y a sans doute mieux.

C’était une liste de quelques remarques pour faire mieux la prochaine fois ! Mais dans l’ensemble ça fonctionne plutôt bien et ça reste très rigolo 🙂

J’espère que ces quelques points vont auront été utiles… Je veux voir vos stop motions maintenant ! 🙂

3 réflexions sur « Comment faire un stop motion »

  1. C’est un travail de dingue ! Mais le résultat est à la hauteur de tes efforts et du temps passé. Ton petit clip est vraiment très sympa. Bravo !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *